Menu Content/Inhalt
Les temps de téléchargement : leurs effets sur les internautes... Imprimer Envoyer
Lundi, 19 Février 2001 01:00
Tout internaute à un moment où un autre, a soupiré face aux délais de téléchargement d'une page Web. Mais les effets de cette attente se font-ils sentir au-delà de ce soupir ? ...
Ces délais influencent-ils la perception qu'ont les utilisateurs de la qualité d'un site ?

Les temps de téléchargement des pages Web incitent-ils les internautes à interrompre leur connexion Web avant même d'avoir pris connaissance du contenu ?

Combien de temps les internautes sont-ils prêts à attendre pour prendre connaissance des informations présentées sur les pages Web ?

Quels sont les temps optimaux d'accès aux pages d'un site ?

Toutes ces questions n'ont pas encore trouvé de réponse. Toutefois, certaines données existent. Nous vous proposons de les résumer en quelques points qui nous semblent importants.

Ce que nous a enseigné l'ergonomie des IHM           Haut de page
Dans le domaine des IHM, les études réalisées dans les années 80 indiquent que les temps de réponse des systèmes interactifs, c'est-à-dire les délais entre les actions de l'utilisateur et le retour d'information des systèmes, sont des événements « stressants ». Des délais supérieurs à 10 secondes entraînent une perte d'intérêt. Les délais de réponse auraient de plus des effets sur la satisfaction et sur les performances des utilisateurs (productivité, etc.).


Que sait-on des internautes à ce propos ?           Haut de page
Concernant les réactions des internautes face à des temps longs ou variables de téléchargement, les données sont rares. De fait, très peu d'études ont été réalisées sur ce thème. Cependant lorsqu'elles existent, les données ont plutôt tendance à indiquer que les effets sur les utilisateurs sont négatifs.


Les résultats d'enquêtes           Haut de page
Une enquête réalisée en 1996 par le Graphic Visualization & Usability Center's (http://www.cc.gatech.edu/gvu/user_surveys/survey-10-1996/) indique que sur 23 000 internautes, 76,5% affirment que les temps de téléchargement des pages sont trop longs : 51% des 23 000 internautes étaient équipés de modems à 28.8kbps et 21% équipés de modems à 14.4kbps.

La critique à l'égard des temps de téléchargement est aussi confirmée par une autre enquête réalisée par Byrne et Picking (1997). Des internautes devaient remplir un questionnaire en ligne après avoir exploré 4 sites Web. Les réponses aux questionnaires ont montré que les temps de téléchargement suscitaient des critiques négatives chez ces internautes.



Les études expérimentales : Ramsay, Barbesi et Preece (1998)    Haut de page
Ramsay, Barbesi et Preece (1998) ont réalisé une étude au cours de laquelle 20 internautes (dont 55% visitaient des sites quotidiennement et 20% visitaient des sites hebdomadairement) ont exploré 7 sites Web.

Chaque site correspondant à l'une des catégories suivantes :
  • sites scientifiques,
  • sites commerciaux,
  • sites publicitaires,
  • sites personnels,
  • sites d'histoire naturelle,
  • sites éducatifs,
  • sites de divertissement.
Ces sites pouvaient par ailleurs être classés selon différents critères :
  • textuels,
  • graphiques,
  • avec des liens ou très peu de liens,
  • constitués d'un mélange «&bnsp;équilibr&eacuute;&bnsp;» de texte et de graphisme.
Afin que les temps de téléchargement puissent être contrôlés, ces sites ont été téléchargés sur un ordinateur local. Puis, un programme informatique a été développé afin de :

  • présenter à chaque participant une liste de 7 sites Web dans un ordre aléatoire,
  • contrôler artificiellement les temps de téléchargement. Ces temps ont été programmés pour varier de 2 secondes à 2 minutes, ce qui correspond à des durées représentatives des temps rencontrés sur les réseaux universitaires américains.
Chaque participant devait par la suite consulter chacun des 7 liens pointant sur les 7 sites à partir d'une page d'accueil. Pour chaque page consultée, les participants devaient répondre à 8 questions du type :
  • Le contenu de cette page était-il intéressant ?
  • La mise en page était-elle claire ?
  • Quelle est la probabilité que vous consultiez de nouveau cette page de votre propre chef ?
  • Le temps de téléchargement de cette page était-il acceptable ?
  • L'exploration du contenu de cette page était-elle facile ?
  • "How "easy on the eye" did you find this page ?" (cette page était-elle agréable à l'oeil ?)
  • La proportion texte/image est-elle acceptable ?
  • La page vous a-t-elle séduite ?
Les résultats ont indiqué de manière générale, qu'une page était perçue comme plus intéressante lorsqu'elle était téléchargée rapidement.
Sears, Jacko et Borella (1997) ont comparé un site donné (texte et graphisme) à sa version texte en fonction de trois durées de téléchargement (courte : de l'ordre de 575 milliseconde, moyenne : de l'ordre de 3500 milliseconde et longue : de l'ordre de 6750 milliseconde). Les participants devaient réaliser 20 tâches de recherche d'information sur le site. à la fin de ces tâches, les internautes devaient répondre à un questionnaire relatif à la perception de la facilité de localisation de l'information, à l'organisation de l'information, à la qualité des informations et aux problèmes de navigation.
Les résultats ont indiqué que les internautes étaient sensibles aux temps de téléchargement aussi bien pour la version texte ou texte et graphisme du site. Les réponses les plus positives ont été évoquées pour les délais de téléchargement les plus courts du site texte et graphisme. Toutefois, les délais courts de la version texte du site, ont suscité les réponses les plus négatives.
Les effets des temps de téléchargement sont donc différents selon que la page Web comporte essentiellement du texte ou qu'elle comporte du texte et du graphisme. Compte tenu de la composition actuelle des sites Web (texte et graphisme), un site dont le téléchargement sera rapide sera mieux perçu que si son téléchargement est plus long.


Les études expérimentales : Spool (2001)           Haut de page
Spool (2001) a réalisé une autre étude sur ce thème. Celle-ci a porté sur 10 sites Web consultés via un modem de 56kbps. Sur ces sites les internautes ont été invités à faire ce qu'ils voulaient. Ils ont donc exploré les sites en fonction de leurs propres intérêts. Les activités réalisées étaient donc très différentes d'un internaute à l'autre. Toutes les séances d'interaction ont été enregistrées sur bandes vidéo. Pour chaque site, les internautes ont évalué la rapidité de téléchargement. Les temps réels de téléchargement ont, pour leur part, été calculés à partir des enregistrements vidéo.
Les évaluations des temps de téléchargement faites par les internautes se sont avérées cohérentes. En d'autres termes, les mêmes sites ont été considérés comme rapides ou lents par tous les participants de l'étude et ce, malgré la diversité des tâches réalisées sur ces sites. Ce qui a surpris toutefois les auteurs de cette étude est que les temps réels de téléchargement des sites n'étaient aucunement corrélés aux jugements des internautes. C'est-à-dire que le site le plus rapide a été jugé comme lent par les utilisateurs et inversement, un site rapide a été jugé comme le plus lent.
Autre résultat surprenant, une corrélation positive est apparue entre les temps de téléchargement perçus et la complétion des tâches sur le site : lorsque les internautes arrivent à faire ce qu'ils souhaitent sur un site, ils ont tendance à le juger rapide.
Il semble donc que la perte de temps provoquée par la non satisfaction de la recherche d'une information se traduit chez l'utilisateur par la perception d'un site lent. à contrario, lorsque les internautes trouvent ce qu'ils cherchent sur un site, ils ont tendance à considérer le site comme étant plus rapide.


En conclusion...           Haut de page
Il est difficile de répondre simplement et sûrement aux questions que nous avons soulevées au début de cet article. Nous disposons de trop peu de données, et les études réalisées ne peuvent être généralisées à l'ensemble des internautes et de leurs activités sur Internet. En effet, les réactions observées ou les commentaires suscités valent-ils pour tous les contextes ?
Les données sont-elles les mêmes lorsque les internautes explorent "librement" les sites Web et lorsque qu'ils recherchent des informations précises sous des contraintes temporelles ?
Toutefois, compte tenu des commentaires recueillis et des données disponibles, les concepteurs ont tout intérêt à réduire au maximum les temps de téléchargement. Alors comment peut-on réduire ces temps de téléchargement ?





Pour en savoir davantage...           Haut de page

Barber, E., Lucas, H. C. (1983). System response time operator productivity and job satisfaction, Communications of the ACM, 26(11), 972-986.

Butler, T. W. (1983). Computer response time and user performance, in: Proceedings of the ACM CHI 83 Conference, 1983.

Byrne, A., & Picking, R. (1997, 19 June). Is time out to be the big issue? Time and the Web. A British HCI Group meeting (Stafforshire, UK, 19 June) Staffordshire University.

Dannenbring, G. L. (1983). The effect of computer response time on user performance and satisfaction: a preliminary investigation, Behavior Research Methods and Instrumentation, 15(2), 213-216.

Hidoine, B. (1998). Images et multimédia sur le Web. In J.-C. Le Moal & B. Hidoine (Eds.), Créer et maintenir un service Web. Cours INRIA, 28 septembre - 2 octobre 1998, Pau (pp. 89-110). Paris : ADBS.

Kuhmann, W. (1989). Experimental investigation of stress-inducing properties of system response times, Ergonomics, 32(3), 271-280.

Ramsay, J., Barbesi, A., & Preece, J. (1998). A psychological investigation of long retrieval times on the World Wide Web. Interacting with Computers, 10, 77-86.

Martin, G. L., Corl, K. G., (1986). System response time effects on user productivity, Behaviour and Information Technology, 5(1), 3-13.

Sears, A., Jacko, J. A., & Borella, M. S. (1997, 22-27 March). Internet delay effects : How users perceive quality, organization, and ease of use of information. In S. Pemberton (Ed.). Proceedings of ACM CHI'97 Conference on Human Factors in Computing Systems (Atlanta, GA, 22-27 March) New York, NY, ACM. Available at http://www.acm.org/sigchi/chi97/proceedings/short-talk/als2.htm

Spool, J. M. (2001, January). Page download times - UIEtips 01/29/01.

Haut de page
 
designed by made your web.com